Tous les articles par Nicolas Delerue

Débat présidentielles 2017: Guerre et Paix

Invitation : Election présidentielle, Guerre et paix

Parmi les nombreuses questions discutées lors de la campagne en cours pour l’élection présidentielle, les questions internationales, avec leurs conséquences sur la guerre et la paix, doivent être approfondies.

Dans cet esprit, l’Association d’étude sur le droit international et la guerre (ADIF, adifinfo.com) et la branche française du Mouvement international sur la Science et les Affaires du Monde (Pugwash, prix Nobel de la Paix 1995, pugwash.fr) organisent une réunion  à laquelle nous invitons les cinq principaux candidats, ou un de leurs représentants en charge des questions internationales.

Parmi les sujets qui seront abordés, on peut citer celui de l’arme nucléaire, en liaison avec le projet de traité d’interdiction des armes nucléaires voté cette année aux Nations unies, auquel la France s’oppose à ce jour. D’autres sujets incluent le rôle ou l’existence de l’OTAN, celui des guerres dites humanitaires, les négociations de Genève sur la Syrie.

Vous êtes cordialement invité(e) à cette réunion-débat qui se tiendra

Samedi 1er avril après-midi (14h30-17h30) à la Maison des Mines de Paris270 rue Saint-Jacques (5ème)

La participation est libre mais pour des raisons de sécurité, l’inscription en ligne est requise en cliquant ici https://goo.gl/forms/fI1jUR0w2VymX4dx2

Pour les associations organisatrices,

Daniel Iagolnitzer (Lagot), Président de l’ADIF

Annick Suzor-Wiener, Présidente de Pugwash-France

Assemblée Générale: jeudi 14 janvier 18h

Cher membre ou sympathisant de l’Association,

La prochaine Assemblée Générale de notre Association se tiendra le

Jeudi 14 janvier 2016
18h – 18h40
Salle Paul Langevin
Ecole Normale Supérieure (extension : entrée au n°29 et non au n°45)

29 rue d’Ulm, Paris 5ème

L’ordre du jour comprendra les points suivants :
– Approbation du compte-rendu de l’AG de décembre 2014
– Rapport d’activité et rapport financier 2015
– Election de membres du Conseil d’Administration et du Bureau
– Nomination de deux membres d’honneur de l’association :
Madame Christiane HESSEL et Monsieur Francis NETTER.

L’Assemblée Générale sera suivie (19h-20h30) de présentations-débats sur :
Les points forts de la 61ème conférence internationale du Mouvement Pugwash à Nagasaki (novembre 2015), par Serge Franchoo (Pugwash, IPN-Orsay) et Silène Théobald (ICAN-France, ICAN-Youth, chargée du projet européen « La jeunesse s’engage pour le désarmement humanitaire »);
Comment faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire en 2016 ? par Jean-Marie Collin (Directeur France Parlementaires pour la Non-prolifération Nucléaire et le Désarmement).

Nous fêterons à la mi-temps, autour d’un « pot » amical, la nomination des deux premiers membres d’honneur de l’Association Française du Mouvement Pugwash.

Avec mes salutations les plus cordiales.

Annick Weiner

Afin de faciliter l’organisation, merci de bien vouloir nous faire savoir si vous comptez participer à l’Assemblée Générale et/ou aux débats qui suivront en vous inscrivant ici.

 

6 mai – 13h – Dissuasion nucléaire, ouvrons le débat! – Conférence du Général Norlain

MERCREDI 6 MAI-13h , ENS-Salle Cavaillès (1er étage), 45 rue d’Ulm – Entrée gratuite – Rencontre avec le Général Norlain sur le thème: Dissuasion nucléaire, ouvrons le débat!

La filière diplomatie de l’ENS, conjointement avec l’Association française du mouvement Pugwash, vous invite à un débat autour du Général Bernard Norlain, sur le thème:

Dissuasion nucléaire, ouvrons le débat! 

Depuis la chute du mur de Berlin et la fin de l’empire soviétique, le débat sur la pertinence stratégique de l’arme nucléaire et la nécessité du désarmement s’est développé dans de nombreux pays. En France la question des armes nucléaires ne suscite aucun débat et fait l’objet de ce que l’on appelle un «consensus».

Or l’arme nucléaire n’est pas seulement une arme plus puissante : elle introduit une rupture fondamentale dans la capacité de destruction pouvant conduire à la fin de l’humanité.

Tout le monde est donc concerné par le risque de prolifération, et  les efforts diplomatiques doivent pouvoir s’appuyer sur des citoyens informés du coût-bénéfice de la possession d’une telle arme dans le contexte géopolitique moderne, bien différent de celui de la guerre froide d’avant 1990.

Général Bernard Norlain :

Ancien pilote de chasse, diplômé de l’Ecole de l’air de Salon de Provence. Au cours de sa carrière militaire il a été, notamment, Commandant de la Base aérienne de Mont de Marsan, chef du Cabinet militaire des premiers ministres J. Chirac puis M. Rocard, Commandant de la Défense aérienne puis Commandant de l’Aviation de Chasse et enfin Directeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale.

Dans le « civil », il est devenu Vice-Président du cabinet Deloitte et Touche puis PDG de SOFEMA : Société Française d’Exportations de Matériels Aéronautiques. Parallèlement il a été nommé Président du Comité d’Etudes de Défense Nationale et Directeur de la revue Défense Nationale.

B. Norlain est actuellement membre de l’organisation « Global Zero », du Mouvement « Pugwash » et du Comité exécutif de l’organisation «European Leadership Network». En 2013 il a publié aux Editions du Cherche-Midi, en collaboration avec Paul Quiles et Jean-Marie Collin, un livre intitulé « Arrêtez la bombe ».

Plaidoyer de Desmond Tutu pour le peuple d’Israël : Libérez-vous en libérant la Palestine

par Desmond Tutu | Haaretz | 19 août 2014 |

Source de la version Française: http://www.aurdip.fr/Le-plaidoyer-de-Desmond-Tutu-pour.html

L’archevêque émérite Desmond Tutu, dans un article exclusif pour Haaretz, appelle à un boycott global d’Israël et exhorte israéliens et palestiniens à rechercher, au delà de leurs dirigeants, une solution durable à la crise en Terre Sainte.

Ces dernières semaines, nous avons assisté à une action sans précédent de la part de membres de la société civile à travers le monde, contre l’injustice de la réponse disproportionnellement brutale d’Israël aux tirs de missiles depuis la Palestine.

Si l’on fait le total de ceux qui se sont réunis le week-end dernier pour exiger la justice en Israël et en Palestine – au Cap, à Washington, New York, New Delhi, Londres, Dublin et Sydney, ainsi que dans toutes les autres villes – ce serait sans doute la plus large protestation active de citoyens dans l’histoire du monde, pour une même cause.

Il y a un quart de siècle, j’ai participé à quelques manifestations très suivies, contre l’apartheid. Je n’ai jamais imaginé qu’on reverrait des manifestations de cette taille. Seulement, le rassemblement de samedi dernier au Cap était au moins aussi large, sinon plus large. Parmi les participants, il y avait des jeunes et des moins jeunes, des musulmans, chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, agnostiques, athées, noirs, blancs, rouges et verts … comme on attendrait de le la part d’une nation vibrante, tolérante et multiculturelle.

J’ai demandé à l’assistance de chanter avec moi : « Nous sommes opposés à l’injustice de l’occupation illégale de la Palestine. Nous sommes opposés aux tueries sans discrimination à Gaza. Nous sommes opposés à l’ignominie infligée aux palestiniens aux checkpoints et barrages routiers. Nous sommes opposés à la violence perpétrée par toutes les parties. Mais nous ne sommes pas opposés aux juifs.

Lire la suite…

How did we get from trade disputes in Ukraine to nuclear threats in Severodvinsk?

Source: http://thebulletin.org/how-did-we-get-trade-disputes-ukraine-nuclear-threats-severodvinsk7363

The downing of Malaysia Airlines Flight 17 over Ukraine, apparently by Russian-trained separatists using a Russian missile launcher. The US government’s determination that Russia has violated the Intermediate-Range Nuclear Forces Treaty of 1987 by testing ground-launched cruise missiles. Increasingly stringent US and European economic sanctions against Russia’s government and key areas of the country’s economy. Troubles in and around Ukraine are straining relations between Russia and the United States and raising the prospect of a new Cold War. Fear is fueling actions on all sides, even leading Russian Deputy Prime Minister Dmitry Rogozin, in a speech on the country’s July 27 Navy Day, to laud new nuclear submarines being built at Severodvinsk, saying they will be a reliable deterrent against any threat: “We see the presence of a nuclear potential can cool the fervor of any aggressor located at any point in the world.”

How has the East-West relationship moved from a November 2013 dispute over economic trading partnerships to veiled threats of nuclear weapons use just nine months later? Many Western observers begin their analysis with Ukraine’s internal problems, of which there are many. But the current tensions have their origins in the ending of the Cold War, as US Ambassador to the Soviet Union Jack Matlock and others have observed.

Next…